911/11 • ÉPILOGUE

11-epilogue_1_scenelive

Le 15 novembre 1976, le Parti québécois prend le pouvoir pour la première fois avec l’espoir d’un pays. L’évènement capte l’attention du Québec tout entier.

Le même jour, en sourdine, l’album l’Heptade était disponible dans les magasins de disques pendant qu’Harmonium, en plein concert, suivait les résultats de l’élection provinciale grâce une télé cachée des spectateurs dans une obscure salle de Caraquet au Nouveau-Brunswick.

Quel paradoxe quarante ans plus tard! C’est la musique d’Harmonium qui capte l’attention du Québec tout entier. Tout le monde en parle. L’Heptade aurait marqué la conscience d’un peuple.

Alors que l’anniversaire de l’accession au pouvoir du PQ ne fait l’objet que d’un entrefilet au 24/60 de RDI.

En fin de compte, mon pays, est-ce l’Heptade (2)?

Jacques Landry

11-epilogue_2_fiori_valois_rient

(1) Crédits à Harmonium pour les titres de mes paragraphes calqués sur la structure des chansons de l’Heptade.

(2) Disons... : l’Hiver et l’Heptade.

(3) Dans sa récente autobiographie, Phil Collins raconte une situation similaire à propos de l’enregistrement de l’album-concept The Lamb lies down on Broadway. Ne voulant pas travailler dans un studio classique étouffant, Genesis a opté pour le studio mobile Island, installé dans une ferme du pays de Galles.

(4) Outre l’émission télévisée Saturday Night Live, FEDCO était reconnu pour l’enregistrement des spectacles live de groupes tels The Doors, Frank Zappa, Jethro Tull et Humble Pie.
Publicités