2/11 • COMME UN FOU

C’est pour l’amour qu’on devient fou. Ça doit être plein d’amour parce que c’est plein de fous tout partout.

                        – Serge Fiori, intro de Comme Un Sage

2-fou_1

Le 15 novembre dernier, vers 15 h 57, avec ma conjointe, je progresse guilleret sur la rue Ste-Catherine en direction du Métropolis. Nous avons l‘insigne honneur d’être parmi les invités de Sony Music au lancement de l’album remixé de l’Heptade. Mais les portes n’ouvrent qu’à 17 h. Nous avons soif. Une eau minérale, ma chérie! Cherchons un restaurant!

2-fou_2

Je suis fébrile et excité – presque un peu débile – à l’idée d’assister à cette cérémonie où je pourrai renouer avec de vieilles connaissances du milieu artistique québécois et autres amis musiciens; fébrile aussi à l’idée de rencontrer en chair et en os Louis Valois et Serge Fiori. Je venais tout juste de les voir à l’émission Tout le monde en parle fort sympathiques et plein d’humour. On avait le goût de veiller avec eux toute la soirée. Comme de vieux cousins avec lesquels on s’est toujours bien entendu, mais qu’on n’avait pas vus depuis longtemps. Sympathiques et plein d’humour à parler de la musique d’Harmonium comme si c’était quasiment nous qui l’avions faite. Nous nous sentions tous interpelés dans notre salon. De grands musiciens arrivés à pleine maturité de l’âge et du talent.

Fébrilité d’autant plus significative que, ce jour-là, il m’est arrivé le drôle de hasard de souper avec la copie et de fumer une cigarette avec l’original.

Lire la suite : 3/11 • SOMMEIL SANS RÊVES

Publicités